Poussée de fièvre des bébés – Comment prendre soin de votre enfant ?

Quoi de plus inquiétant que de se faire réveiller au beau milieu de la nuit par les cris de votre bébé en pleurs, et de le découvrir rouge ou chaud au toucher ? Le thermomètre confirmant vos soupçons : votre bébé a une poussée de fièvre.

Mais que devez-vous faire dans ce cas ? Il est important d’apprendre à réconforter votre bébé fébrile et à reconnaître quand il a besoin de soins médicaux.

Prendre soin d’un bébé malade

Bien que vous puissiez sentir une différence de température par le seul toucher, cette méthode manque de précision pour diagnostiquer la fièvre. Si vous pensez que votre bébé a de la fièvre, prenez sa température à l’aide d’un thermomètre.

Une température rectale de plus de 38°C est considérée comme de la fièvre. Dans la plupart des cas, la fièvre est un signe que le corps de votre bébé lutte contre une infection.

Une fièvre peut stimuler certaines défenses corporelles pour se protéger contre les virus et les bactéries envahissantes. Bien qu’il s’agisse d’une étape positive dans la lutte contre l’infection, la fièvre peut également rendre votre bébé mal à l’aise. Vous pouvez aussi remarquer qu’il respire plus vite.

La fièvre est généralement associée aux maladies suivantes :

  • laryngite
  • pneumonie
  • les infections de l’oreille
  • grippe
  • rhumes
  • mal de gorge
  • les infections du sang, des intestins et des voies urinaires
  • méningite
  • une série de maladies virales

La fièvre peut entraîner une déshydratation si votre bébé ne boit pas bien ou s’il vomit à cause de sa maladie. Les jeunes enfants peuvent se déshydrater rapidement. Les symptômes de déshydratation peuvent inclure :

  • pleurer sans larmes
  • la bouche sèche
  • moins de couches mouillées

Sauf si votre bébé semble mal à l’aise et ne dort pas, ne mange pas ou ne joue pas normalement, vous pouvez attendre et voir si la fièvre disparaît d’elle-même.

Comment puis-je mettre mon bébé fiévreux plus à l’aise ?

Parlez à votre pédiatre de l’administration d’une dose d’acétaminophène ou d’ibuprofène. Ces médicaments réduisent généralement la fièvre d’au moins un ou deux degrés en 45 minutes environ. Votre pharmacien ou votre médecin peut vous donner les informations correctes sur le dosage à administrer à votre bébé. Ne donnez pas d’aspirine à votre bébé.

Veillez à ce que votre bébé ne soit pas trop habillé et à lui offrir régulièrement des liquides. La déshydratation peut être préoccupante pour un bébé fébrile.

Pour réconforter votre bébé, essayez ces méthodes :

  • donner un bain à l’éponge ou un bain tiède
  • utiliser un ventilateur de refroidissement
  • retirer les vêtements supplémentaires
  • offrir des liquides supplémentaires

Vérifiez à nouveau la température de votre bébé après avoir essayé ces choses. Continuez à vérifier la température pour voir si la fièvre baisse ou augmente.

Si votre bébé est allaité, essayez de l’allaiter plus souvent pour éviter la déshydratation. Essayez de garder la chambre de votre enfant confortablement fraîche. Utilisez un ventilateur pour faire circuler l’air si la pièce est trop chaude ou étouffante.

Quand devez-vous appeler le médecin si votre enfant à de la fièvre ?

Appelez immédiatement votre pédiatre si votre bébé a une poussée de fièvre qui s’accompagne de l’un des symptômes suivants :

  • vomissement
  • diarrhée
  • éruption cutanée inexpliquée
  • convulsion
  • être très malade, exceptionnellement somnolent ou très pointilleux

Que faire si mon nouveau-né à une poussée de fièvre ?

Si votre bébé a moins de 3 mois et que vous avez pris une température rectale de 38 °C ou plus, appelez le médecin.

Les nouveau-nés peuvent avoir des difficultés à réguler leur température corporelle lorsqu’ils sont malades. Cela signifie qu’ils peuvent avoir froid au lieu d’avoir chaud. Si votre nouveau-né a une température inférieure à 36 °C, appelez le médecin.

Crises d’épilepsie et fièvre chez les nourrissons

Parfois, les bébés de plus de 6 mois peuvent avoir des convulsions déclenchées par la fièvre. On les appelle des convulsions fébriles, et elles sont parfois héréditaires.

Dans de nombreux cas, une telle crise aura lieu pendant les premières heures de la maladie. Elles peuvent ne durer que quelques secondes et sont généralement d’une durée inférieure à une minute. Un bébé peut se raidir, se contracter et rouler des yeux avant de devenir mou et insensible. Il peut avoir la peau plus foncée que d’habitude.

Cette expérience peut être très préoccupante pour les parents, mais les crises d’épilepsie n’entraînent presque jamais de dommages à long terme. Néanmoins, il est important de signaler ces convulsions au médecin de votre bébé.

Si votre bébé semble avoir du mal à respirer, appelez immédiatement les urgences. Appelez également immédiatement si la crise dure plus de cinq minutes.

Mon bébé a-t-il une poussée de fièvre ou un coup de chaleur ?

Dans de rares cas, la fièvre peut être confondue avec une indisposition liée à la chaleur ou un coup de chaleur. Si votre bébé se trouve dans un endroit très chaud, ou s’il est trop habillé par temps chaud et humide, un coup de chaleur peut se produire. Il n’est pas causé par une infection ou une affection interne.

C’est plutôt le résultat de la chaleur environnante. La température de votre bébé peut atteindre des niveaux dangereusement élevés, supérieurs à 40,5 °C, et doit être abaissée rapidement.

Les méthodes pour faire tomber la fièvre de votre bébé incluent :

  • les éponger avec de l’eau fraîche
  • les ventiler
  • les déplacer dans un endroit plus frais

Le coup de chaleur doit être considéré comme une urgence, c’est pourquoi, immédiatement après avoir refroidi votre bébé, il doit être examiné par un médecin.

Prochaines étapes

Voir votre bébé en prise à une poussée de fièvre peut se révéler une expérience effrayante, voir choquante. Mais il est important de se rappeler que ce n’est généralement pas un problème. Gardez un œil sur votre bébé et n’oubliez pas de bien prendre soin de lui.

S’ils semblent mal à l’aise, faites ce que vous pouvez pour le réconforter. Si vous n’êtes pas sûre de la température ou du comportement de votre bébé, n’hésitez pas à en parler avec son médecin traitant.

Laisser un commentaire