Si comme nous vous aimez rire sur Facebook, vous suivez peut être la page de Monsieur Nounou aux côtés de ses 29000 abonné(e)s enthousiastes… Si ce n’est pas le cas nous vous le recommandons, vous ne pourrez qu’apprécier les posts de ce monsieur plein d’esprit et d’humour ! Mehdi Leclercq est assistant maternel ou « ass mat », un des rares hommes à avoir choisi d’embrasser cette belle profession. Nous tenions à vous le présenter en 10 questions !

1/ Monsieur Nounou, qui êtes vous ? (prénom, âge, famille, ville de coeur, passions, pouvoirs spéciaux…)

Well… Je m’appelle Mehdi, j’aurai 36 ans en novembre et j’habite Ronchin dans « Les Hauts de France ». C’est juste à côté de Lille. J’ai une compagne et deux garçons… Et aussi un chat, une saleté de chat qui ne doit son salut qu’à sa côte de popularité auprès des enfants.
Depuis que je suis parent et encore plus depuis que je suis ass mat, mes passions sont très limitées au delà de ce qui concerne la petite enfance. Disons qu’actuellement je prends pas mal de plaisir à m’occuper de ma page Facebook pendant mon temps libre. Poster des choses drôles ou utiles, répondre à des messages très personnels parfois. Ca prend pas mal de temps quand on le fait « sérieusement ».
Mes pouvoirs spéciaux ? Hum… Survivre à un mercredi entouré de toute une équipe de petits hurleurs c’est déjà pas mal je trouve !

2/ Comment, quand et pourquoi avez-vous décidé de devenir Monsieur Nounou ?

Notre premier enfant était chez une ass mat car moi comme ma femme avions des emplois de bureau. Elle était gentille mais peut être plus tout à fait en forme pour ce job. Ainsi les activités étaient rares, bien que nous ne soyons pas hyper exigeants en la matière et pas mal de promesses n’avaient pas été tenues (Sorties, etc…). Aussi elle ne tenait plus à remplir le « cahier de vie » que nous lui avions fourni, histoire d’avoir une idée de ce qu’il se passait la journée. Je n’ai pas apprécié, du tout, d’autant plus qu’elle parlait de plus en plus de sa retraite, sa retraite, sa retraite.. Bref, je ne sentais plus la motivation.. Alors, une fois le 2ème enfant « en route », nous sommes partis. Honnêtement je pense, sans esclandres et sans oublier un centime.
Etant donné les difficultés d’alors à trouver un mode de garde qui nous convenait, la question du congé parental s’est posée. Ma femme était épanouie dans son job, pas moi. J’ai donc tenté ma chance en me disant qu’au bout de 6 mois j’aviserais. Et les choses se sont enchaînées !

3/ C’est pas trop difficile d’être un « assistant maternel » dans un monde où cette profession est dans la tête des gens à 99% féminine ?

A 99.5% même… Auprès des autres ass mat, je n’ai pas vraiment de problèmes. Je n’ai pas eu de remarques désobligeantes, dans la vraie vie comme sur le web. J’ai été plutôt bien accueilli en général. Auprès des parents c’est beaucoup plus compliqué… C’est vrai que la plupart préfèrent une femme à ce type de poste. Un homme n’est pas considéré comme compétent, souvent parce que le « père type » lui-même n’a encore que très peu de place dans l’éducation. Ensuite, il faut être honnête, il y a parfois de la suspicion… On entend des trucs parfois horribles aux infos. Je me dis que le jour où « UN » ass mat aura des problèmes avec la justice pour faits de maltraitance, je n’aurai plus qu’à définitivement changer de voie. Ma situation est très fragile. Ceux qui tentent l’aventure avec moi sont satisfaits, mais encore faut-ils qu’ils veuillent me téléphoner ou me rencontrer.

4/ Qu’est ce qui vous passionne dans ce métier ?

C’est formidable d’avoir le sentiment de faire quelque chose d’utile ! On collabore à l’éveil d’une personne fragile et passionnante. On rencontre aussi des gens, souvent intéressants et ouverts d’esprit… Du moins, il le faut pour signer avec un gros type parfois barbu qui se présente comme nounou.

homme ass mat
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn

5/ Vous avez combien de petits à garder en ce moment ? Vous gardez aussi les vôtres ?

En moyenne je garde deux petits. Ces derniers mois trois, mais là j’en ai un qui vient de commencer la grande aventure de l’école. Sa petite sœur en revanche est chez moi pour un petit moment. Et j’ai donc mes deux garçons de 8 et presque 6 ans. La vraie difficulté n’est pas forcément le nombre pour moi, mais les particularités de chacun. Par exemple, le petit qui vient de partir est incroyablement gentil et sociable… Mais c’est aussi un amateur de bonnes bagarres façon Astérix ! Les autres ont parfois du mal avec ça donc je dois jouer les arbitres. Mon aîné souffre de TSA (Trouble du Spectre Autistique) Probablement d’un S.A. (Syndrome d’Asperger) et même s’il reste plutôt cool en général, s’occuper de lui n’est pas toujours une affaire simple, entre les incompréhensions diverses au niveau de la sociabilité, les crises d’angoisse et un sommeil léger.

6/ Comment vous faites pour trouver un nouvel enfant à garder quand une place se libère?

Je cherche ! Je poste un peu partout sur le web, j’essaye de me faire connaitre. Je passe des coups de fil… Je séduis du monde, pas de bol pour moi ils n’habitent pas dans mon secteur. Lorsque j’arrive à entamer le dialogue, j’ai le sentiment que ça se passe plutôt bien mais il y a encore des choses qui coincent. A compétences égales, je suis toujours vaincu par les femmes. C’est original au moins.

*À lire aussi: Nos conseils pour trouver votre future nounou en garde partagée, homme ou femme ! *

7/ C’est quoi votre activité préférée à faire avec les enfants ?

Un bel atelier collectif comme je les aime, où tout le monde participe, j’adore ça. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et les plus grands aident les plus petits. Tout le monde sort gagnant ! Je ne sais pas combien de temps encore je pourrai faire participer mes propres enfants avant qu’ils ne m’envoient sur les roses mais pour le moment, j’ai le sentiment qu’ils en ressortent grandis et que les petits apprécient. Je n’aime pas tellement présenter la moindre virgule de feutre sur un coin de feuille aux parents en leur faisant croire que c’est une œuvre magnifique. Je préfère bosser plus longtemps sur quelque chose et le présenter, en précisant le plus possible ce qui est réellement fait par leur enfant et ce qui a nécessité de l’aide. En dehors de ça, être confortablement assis dans la salle de jeux et lire un bouquin avec les petits est finalement une activité à la fois simple, utile et terriblement agréable !

8/ Il paraît que votre emploi du temps est parfois surchargé, c’est quoi une journée type chez Monsieur Nounou ?

Et bien d’abord il faut savoir que jusqu’ici, je n’ai pas connu la joie d’avoir des semaines fixes. Donc oui, j’ai des journées chargées… et d’autres non. Mais je suis rarement capable de dires lesquelles. Difficile donc de faire de réelles prévisions et de se tenir à un emploi du temps prévu de longue date, me concernant. Quand on se lance dans un « projet d’atelier », ça s’étale sur plusieurs jours souvent, avec des moments où tout le monde est là et d’autres non. En dehors de ça, je fais en sorte de laisser le maximum de choses à portée des enfants. Des jeux et jouets enfermés dans un placard, ça ne poussera pas à la découverte. Si l’enfant voit ce dont il dispose, il aura bien plus d’idées. Et souvent je le suis dans ses envies, à quelques rares exceptions.
Il y a aussi le plus possible des balades et quand on arrive à l’âge requis, de la découverte en trottinette ou draisienne. Sinon, mon physique me permet d’être un ogre tout a fait crédible. Les histoires et les courses-poursuites dans la maison vont donc bon train. La lecture a une place très importante aussi. Je me vante d’une bibliothèque assez crédible pour la petite enfance !

9/ Qu’est ce que vous aimeriez dire aux parents qui confient leurs enfants à une personne dont ce n’est pas la profession ?

Vaste débat… Les gens partent du principe que comme il y a parfois des incidents chez les ass mat agréé(e)s, c’est que ces derniers, ou dernières, ne sont pas plus compétent(e)s que le commun des mortels… Soit. Une ceinture de sécurité ne garantit pas de rester en vie en cas d’accident, mais je continuerai de la boucler ainsi que celles de mes enfants car ça m’offre, à mon avis, un SUPPLEMENT de sécurité. La procédure pour obtenir un agrément de nos jours est tellement longue et fastidieuse, que vous êtes désormais à peu près sûr de tomber sur une personne motivée lorsque vous faites appel à un(e) ass mat agrée(e) ! Après oui, il y a des gens tout à fait compétents sans doute pour accueillir des enfants, même sans agrément. Moi c’est un risque que je n’ai pas voulu prendre en tant que parent et même financièrement, je n’y gagnais rien puisque sans agrément, il n’y a pas de remboursement de la CAF. Donc malgré des tarifs biens plus bas parfois, cela revenait au même et je me dis qu’au moins j’étais plus « assuré » en cas de problème avec une personne dont c’était officiellement le métier et pas juste un passe-temps ou un moyen de se faire de l’argent de poche.

10/ Et enfin, c’est quoi votre plus grande fierté depuis que vous êtes devenu Monsieur Nounou ?

Je suis peut être encore un peu « jeune » dans le métier pour en avoir le recul nécessaire. Mes joies sont quasi quotidiennes, lorsqu’un enfant est content d’être là, lorsque j’arrive à assurer auprès de 5 petites personnes d’âges différents, lorsque je soigne un bobo ou encore lorsqu’un petit vient me faire un câlin gratuitement – même pas pour se moucher sur ma chemise – et bien entendu, lorsqu’on réussit à produire quelque chose qu’ils sont ravis d’offrir à leurs parents par exemple. Disons que dans quelques années, si je recroise d’anciens « pensionnaires » et qu’ils sont contents de me voir, je serai satisfait. Sinon, via ma page, je suis très heureux lorsqu’on me dit que « grâce à moi » on a un peu changé de regard sur l’hypothèse d’un homme ass mat…

Merci Mehdi c’était un plaisir de faire votre connaissance ! Suivez-le sur Facebook

Monsieur Nounou's FAQ 1

J'ai donc décidé de répondre un peu au fil de l'eau, en commençant par les deux questions qui m'ont été posées le plus souvent, dernièrement. Parce que bon, si je fais une FAQ d'une heure, on est d'accord que personne ne regardera donc, des pastilles de 4 ou 5 minutes, ça me semble honnête. N'hésitez pas à me donner votre avis (Les attaques liées à la calvitie et à mes problèmes d'orthodontie conduiront néanmoins à un ban) afin de voir si je continue ou si au final on s'en passe très bien.–>Sans jouer le Caliméro, j'assume tout à fait cette vidéo, soyez indulgents, au moins sur le plan technique. Je n'ai pas de matériel, j'ai accroché une tablette avec de la ficelle et la prise de son n'est pas toujours bonne.

Publié par Monsieur Nounou sur mercredi 20 septembre 2017

Aidez-nous à grandir! 📢

Notre plus grand défi: faire connaître la garde partagée et ses avantages !