5 conseils pour favoriser la conception et tomber enceinte

C’est décidé ! Vous voulez tomber enceinte, vivre la joie de porter un enfant, le voir naître et grandir. Malheureusement, en dehors du fait que la fertilité féminine décroît avec l’âge, plusieurs facteurs constituent des obstacles à la conception. De plus, le terrain de la conception est un terrain où la nature ne collabore pas toujours avec la science et ses certitudes. Avant de vous embarquer dans des traitements médicaux et chirurgicaux complexes, voici quelques conseils qui peuvent vous aider à concevoir dans les prochains mois.

Faites l’amour au bon moment

S’il est vrai que les rapports sexuels sont le premier moyen pour concevoir, il n’en demeure pas moins vrai que tous les rapports sexuels n’aboutissent pas à la formation d’un embryon. En effet, la libération d’un ovule dans votre trompe ne se produit qu’une fois chaque mois et celui-ci n’y passe que 24 à 48h.

Multiplier les rapports sexuels ne suffit pas pour maximiser les chances de tomber enceinte. Il faut d’abord identifier votre période d’ovulation en suivant l’évolution de votre cycle menstruel.

Pour les femmes ayant un cycle menstruel de 28 jours, l’ovulation a lieu le 14ème jour suivant l’apparition des dernières menstrues. Pour les cycles menstruels de 35 jours, l’ovulation peut avoir lieu le 21ème jour du cycle. Et certains affirment que le moment idéal pour concevoir est le jour de l’ovulation à 17 heures. N’hésitez pas à vérifier cela.

Mais si vous ne souhaitez pas vous fier au décompte des jours, n’hésitez pas à vous procurer un test d’ovulation en pharmacie ou à suivre votre courbe de température. La prise de température doit être faite chaque matin, en position allongée, à jeun, et après un sommeil d’au moins 6 heures. En général, sauf en cas de fièvre, votre courbe de température augmentera légèrement le jour de l’ovulation. Votre période fertile s’étend donc sur 3 jours, c'est-à-dire 2 jours avant l’ovulation et 1 jour après. C’est le moment idéal pour tomber enceinte.

Evitez d’utiliser les lubrifiants

La mobilité des spermatozoïdes lors des rapports sexuels détermine dans une grande mesure les chances de conception.

A cet égard, notez que certains lubrifiants représentent parfois un obstacle sérieux à la mobilité des spermatozoïdes. Si vous désirez avoir des enfants, arrêtez l’usage des lubrifiants, ne serait-ce que pour un temps.

Evitez ces positions qui empêchent la conception

Même s’il n’existe pas scientifiquement des positions pour tomber enceinte, certaines positions sont à privilégier lors des rapports sexuels. En vous mettant par exemple au-dessus de votre partenaire, le mouvement des spermatozoïdes vers le col de l’utérus risque d’être contrarié par la descente du sperme vers la sortie du vagin.

Optez préférentiellement pour des positions favorisant une pénétration profonde afin que votre partenaire éjacule aussi près du col de l’utérus que possible. La position allongée, que vous devriez privilégier, est d’ailleurs réputée comme étant plus favorable à la conception. Elle augmenterait les chances de succès de l’insémination de 27%, après trois inséminations.

Par ailleurs, pour accroître vos chances de tomber enceinte, ne vous levez pas et ne prenez pas une douche vaginale immédiatement après avoir fait l’amour. Gardez vos jambes levées pendant une quinzaine de minutes, de sorte à permettre aux spermatozoïdes d’atteindre le col de l’utérus.

Et si vous ne pouvez pas garder vos jambes dans cette position, restez couchée sur le dos et placez un coussin sous vos fesses 15 minutes avant de vous lever.

Essayez d’être aussi proche d’un orgasme que possible

Sans que cela rende vos rapports sexuels essentiellement mécaniques, il est important que vous visiez l’organisme si vous voulez concevoir. Même si vous ne parvenez pas à l’atteindre, en être proche suffira largement.

En effet, l’orgasme ou le "presqu’orgasme" intensifie les mouvements de contractions du vagin qui favorisent la remontée des spermatozoïdes vers le col de l’utérus. En plus, des études ont prouvé que le système immunitaire de la femme et sa fertilité sont plus optimisés quand elle ressent du plaisir. Ne vous privez donc pas de rapports sexuels pendant votre période fertile. D’ailleurs, quoi de mieux que de tomber enceinte après un moment de plaisir intense ?

Surveillez votre alimentation et celle de votre partenaire

S’il est vrai qu’aucun régime n’est spécifiquement associé à la conception, les nutritionnistes s’accordent sur le fait que notre alimentation peut agir sur notre santé reproductive et booster la fertilité.

Par exemple, saviez-vous que les radicaux libres, souvent présents dans l’organisme, causent du préjudice à certaines cellules saines et perturbent les fonctions reproductives en provoquant entre autres la diminution de la production de spermatozoïdes chez l’homme et le déséquilibrage du cycle hormonal chez la femme, l’empêchant ainsi de tomber enceinte ?

Saviez-vous aussi qu’en priorisant les aliments riches en substances antioxydantes pendant les deux ou trois mois précédant le moment de conception souhaité, vous permettez à votre organisme de se débarrasser des radicaux libres et d’être prêt pour la conception ? C’est peut-être le moment de modifier votre alimentation.

Quoi qu’il en soit, au-delà de tout, gardez la foi en votre capacité à concevoir, car comme on dit, rien n’accélère et ne retarde l’accomplissement de nos désirs mieux que nos pensées et nos dispositions émotionnelles.

Laisser un commentaire