Les causes de l’infertilité chez l’homme et la femme

La fertilité, ce don de la nature de pouvoir procréer, est un sujet sensible dans certains couples. En effet, 1 couple sur 6 rencontre des problèmes de fertilité, des difficultés qui ne sont pas évidents à comprendre, car la plupart de ces couples sont en bonne santé. Il peut cependant exister des causes d'infertilité masculine et féminine. Nous vous les présentons dans cet article.

Que faut-il savoir sur l'infertilité ?

L’infertilité est l’une des difficultés majeures auxquelles les couples sont confrontés lorsqu’ils essayent de concevoir un enfant. La probabilité qu’une femme tombe enceinte au cours d’un mois ou d’un cycle menstruel est de 20 à 25 % environ. On parle d’infertilité quand il n’y a aucune présence de grossesse malgré les rapports sexuels répétés et non protégés sur une période de 12 mois au moins.

Il faut noter qu’un tiers à la moitié des grossesses se manifestent après six mois de tentatives. Le faible rendement reproductif comparé à d’autres espèces animales s’explique en partie par un taux de fausse couche assez élevé au début de la grossesse. Ce phénomène serait à la base de la moitié des conceptions et s’explique par des défauts développementaux chez de nombreux embryons. L’infertilité peut être d’origine féminine, masculine ou encore lié aux deux sexes (dans le quart des cas).

6 causes d’infertilité chez l’homme et la femme

Nombreux sont les couples qui aimeraient faire le grand pas et agrandir leur famille. Alors que certains parviennent à réaliser leur rêve, d’autres par contre n’arrivent pas à concevoir un enfant malgré de multiples tentatives. Voici quelques raisons pouvant d’être à l’origine des problèmes de fertilité chez l’homme ou la femme.

Le tabagisme

Ce n’est plus un secret, le tabac nuit gravement à la santé. Cela ne concerne pas uniquement le bien-être de vos poumons, car c’est également un facteur qui contrarie la fertilité.

Plusieurs études menées prouvent que le tabac allonge le délai de conception et diminue la réserve ovarienne chez la femme. En fonction du corps de chaque femme et du nombre de cigarettes fumées, le tabagisme serait à la base d’une diminution de la fertilité de 10 à 20 %.

Le tabac n’affecte pas uniquement le système de reproduction de la femme, mais également celui des hommes. La qualité et la quantité des spermatozoïdes sont réduites chez les hommes qui fument la cigarette. Le tabac est aussi à la base du dysfonctionnement érectile et de l’augmentation des globules blancs dans le sperme (l’un des facteurs à la base de l’hypofertilité).

Il faut savoir que tout peut rentrer dans l’ordre dès l’arrêt du tabac et c’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé d’arrêter de fumer lors des tentatives pour concevoir un bébé.

L’alcool

Tout comme la cigarette, l’abus de l’alcool est nocif pour votre santé et votre bien-être général. L’alcool est également dans la liste des causes d'infertilité altérant vos chances de concevoir. Une étude danoise montre le lien existant entre la consommation d’alcool et la chute de la qualité et la quantité du sperme.

La consommation de 5 verres d’alcool de manière hebdomadaire (en d’autres termes, moins d’un verre par jour) suffit à altérer vos chances de produire un sperme adéquat à la conception. Sans trop de surprise, l’alcool affecte également la fertilité chez la femme. Une étude menée en Suède prouve que les femmes consommant de grandes quantités d’alcool ont plus tendance à visiter les spécialistes de l’infertilité.

L’usage du téléphone portable

Étant dans l’ère numérique et digitale, il est rare de trouver des personnes qui n’utilisent pas de téléphone portable. Outil très pratique pour permettre la communication entre familles et amis, il s’avère être l’une des causes d'infertilité souvent méconnue du grand public.

Le simple geste de mettre le téléphone dans la poche est une mauvaise habitude, mais que l’on ignore souvent. Il est difficile de se dire qu’un geste aussi simple peut être la cause d’un problème d’infertilité.

Une étude menée sur plusieurs hommes a montré le lien entre le fait de garder son téléphone près des testicules (en le mettant dans la poche) et la réduction de la production des spermatozoïdes.

L’exposition aux produits chimiques

Plusieurs études ont montré une baisse de la qualité du sperme chez l’homme exposé aux produits toxiques tel que les pesticides. Il est important d’éviter au maximum le contact avec ces produits. Pour ce faire, il est conseillé de consommer des aliments d’origine 100 % naturelle. Si vous faites votre propre récolte, vous devez penser à éviter les pesticides chimiques.

En dehors des pesticides, il existe d’autres produits chimiques capables d’altérer la fertilité. Chez l’homme, être exposé aux métaux lourds tel que l’arsenic, le plomb ou encore l’aluminium entraine une chute de la qualité du sperme. Chez la femme, elles peuvent entrainer un dérèglement des cycles et augmenter la probabilité de fausses couches.

Le cannabis

Le THC est une molécule de la marijuana qui a un impact direct sur la capacité à féconder l’ovule par les spermatozoïdes. D’après plusieurs études, ces derniers se déplaceraient trop rapidement au cours de la fécondation. La quantité et la qualité du sperme chez l’homme seraient par ailleurs altérées.

Changer ses habitudes pour améliorer la fertilité

Quelques petites modifications dans votre vie quotidienne suffisent à effacer ces causes d'infertilité et, de fait, augmenter vos chances d’avoir un bébé. Il vous suffit de laisser les mauvaises habitudes et d’adopter les bons gestes.

Si vous êtes un fumeur, pensez à arrêter de fumer, car le tabac réduit vos chances de conception. Pensez également à réduire au maximum votre consommation d’alcool et manger équilibré (la vitamine B9 contribue positivement au bon développement d’un fœtus).

Vous pouvez également vous rendre chez votre médecin qui pourra vous prescrire quelques médicaments qui favoriseront vos chances de concevoir un bébé. Il est important de ne pas faire de l’automédication au risque d’avoir l’effet inverse de ce que vous voulez. En effet, certains médicaments ne sont pas appropriés pour favoriser la fertilité.

Laisser un commentaire